Var, France

La vie de Château

1250 m² – Château du XVII dans le Haut Var

Bâti au coeur d’un village perché du Haut Var, refuge pour amoureux de vieilles pierres, ce Château était au début du XVIIe siècle le lieu de villégiature d’une noble famille provençale. Récompensé pour sa restauration exemplaire, il domine la vallée où s’étire à perte de vue un doux paysage de vignes et d’oliviers.

Sobre, patrimonial, et singulier, avec son entrée et ses escaliers majestueux, ses vastes salons et salles à manger ouverts sur les jardins, sa cuisine imposante, ses chambres et ses salles de bain-boudoir déployés jusque sous les combles, il respire un art de vivre harmonieux sous le soleil de Provence.

Ayant appartenu à différentes familles :La famille De Linche, le baron d’Hesmivy, Monsieur Antoine Emerigon, riche négociant de Marseille qui fut nommé contrôleur à la chancellerie près de la cour de Provence de Louis XVI;  Monsieur Edouard Laurent de Coriolis prit possession du château après la mort de A. Emerigon, en 1785, ainsi que des terres et dépendances.

Laissé à l’abandon pendant plusieurs décennies, les héritiers des propriétaires le revendirent à l’actuel propriétaire en 1992. Le château a bénéficié d’une restauration remarquable qui sauvegarde son authenticité.

Il bénéficie d’une vue exceptionnelle sur l’Estérel, la Sainte-Baume et le massif des Maures.

 C’est une grande bâtisse provençale avec un toit à quatre pans couvert en tuiles creuses, remarquable avec son entrée monumentale, son décor intérieur restitué et ses vastes salons et salles à manger ouvrant sur les jardins, terrasses et bassins, un belvédère sur la plaine agricole d’Aups.

La restauration du château et de son parc a pris plus de 10 ans, en veillant à prendre en compte les doctrines et techniques de conservation – restauration avec toutes les exigences que requiert ce type de construction.

Le programme des travaux avait comme condition essentielle une restauration sauvegardant l’authenticité de l’architecture, les concessions à la modernité n’étant en aucun cas visibles (gaines électrique chauffage au sol,…). Les intérieurs ont restitué l’ambiance italienne et toscane voulue par les maîtres de céans.
La qualité de cette restauration a d’ailleurs été récompensée en juin 2008 par le Label VMF – Patrimoine « Prix des Vieilles Maisons Françaises ».

La propriété se compose d’une grande bâtisse provençale du XVIIème et annexes avec jardins, terrasses et bassins :

- La bâtisse principale du XVIIème élevée de deux étages sur sous sol, se compose de : Au rez-de-jardin : un Hall monumental avec un grand escalier, un salon, salle à manger, petit salon , grande cuisine, arrière cuisine, chambre de Maître, dressing et salle d’eau, wc invités, entrée de service, un bureau, celliers ; 
Au premier étage : un grand pallier, trois suites avec trois salles de bains, un salon, une buanderie, grande suite ouverte sur terrasse avec salle de bains/wc ; 
Au deuxième et combles : sept chambres, et six salles d’eau ;
Au sous sol : caves, une réserve, un débarras, une petite chapelle ; 

- Deux appartements ; 

- Trois annexes donnant dans la cours ;
Un terrain attenant d’une superficie totale de 9101 mètres carrés, paysager avec un bassin de 6 mètres par 6 ;

Son histoire, sa surface, sa restauration avec des prestations et matériaux de très grandes qualités en font un bien unique.

Pour amoureux de nature et d’histoire authentique.

Prix : Prix sur demande

Diagnostic de performance énergetique

Diagnostic de performance énergétique

 

A
G
D

215 kWh/m²/an

6 CO2/m²/an

Performance climatique

* Dont émissions de gaz à effet de serre

A
G
B

6 CO2/m²/an

Nous contacter
Print
Ref :

Photos : © Bernard Touillon

« Ce château-là, dit Bouzigue, c’est le plus grand et le plus beau… »
Le Château de ma mère (1957)
Marcel Pagnol 

Notre sélection

COUP DE COEUR DE L'EXPLOREUR

Rémi Guisset

+33 (0)6 60 89 20 11
remiguisset@lexploreur.com
Secteur du Var

 

Jérémy Bailet

+33 (0)6 61 01 71 08
jeremybailet@lexploreur.com
Secteur des Alpes Maritimes